AEC 2018 : l’émergence d’un leadership économique en Afrique plus qu’un défi

Cette année, la Conférence économique africaine cette année porte sur le thème " Intégration régionale et continentale au service du développement de l’Afrique"

De l’avis de plusieurs chercheurs, un leadership économique est plus que nécessaire en Afrique afin de permettre au continent d’être plus compétitif par
rapport aux autres zones.

Jusqu’au 5 décembre en cours se tient à Kigali au Rwanda, la Conférence économique africaine (AEC).

Au premier jour des assises, des chercheurs ont relevé la nécessité pour le continent de parvenir à un leadership économique afin de réussir son
intégration.

L’idée a longuement été défendue par les participants à la session plénière sur le thème “Accélérer l’intégration régionale inclusive”.

Pour Victor Harisson, commissaire aux Affaires économiques de la Commission de l’Union africaine ” L’intégration ne doit pas être une fin, mais un moyen
de se développer”. Et pour y arriver ” l’Afrique doit disposer d’un plan de développement sectoriel, de capitaux de marchés et détenir des marchés
boursiers “, a insisté M. Harisson.

Pour atteindre un leadership économique qui passe une réelle “intégration”, une politique de planification est nécessaire et ” chaque pays doit s’imprégner des préoccupations de son voisin afin de connaître les priorités des uns et des autres”, a rajouté le commissaire aux Affaires économiques de la commission de l’UA.

Selon Victor Harisson ” Aller vers l’intégration, c’est aussi avoir devant soi un champion. Et ce champion peut être une institution qui trace les directives “.

De l’avis de Hesphina Rukato, assistante académique à l’Institut de formation Thabo Mbeki de l’université d’Afrique du Sud, “le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD)” est une des réponses.

Pour elle, ” C’est l’une des institutions qui doit être réinitialiséer. L’implication de tout le monde est indispensable”. Et ” Le leadership doit mener des actions concrètes, examiner les coûts de transport, analyser les capacités de faire le commerce, permettre à nos pays de s’impliquer dans les chaînes de valeur au niveau mondial », a-t-elle énuméré.

La Conférence économique africaine cette année porte sur le thème ” Intégration régionale et continentale au service du développement de l’Afrique”.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*