Ashitey Trebi-Ollennu, l’africain concepteur de InSight envoyé par la NASA sur Mars

shitey Trebi-Ollennu, est un ingénieur d’origine ghanéenne chargé de concevoir pour la Nasa, un robot sous la forme de bras pour explorer un peu plus
la planète Mars.

Durant son jeune âge, Ashitey Trebi-Ollennu fasciné par les avions imaginait un avenir où les robots piloteraient les avions.

« J’étais fasciné par le remplacement des pilotes humains par des ordinateurs. Ça m’intéressait beaucoup quand j’étais jeune. »

Aujourd’hui, Ollennu est sur le point de voir son rêve quelque peu se réaliser car devenu ingénieur et chef du projet InSight, le vaisseau spatial de la NASA
récemment lancé sur Mars.

Il est responsable du mécanisme du bras robotique de la mission chargé de comprendre comment se forment les planètes.

Pour l’ingénieur, pour le savoir, il est nécessaire de regarder profondément sous la surface c’est à dire  » regarder au cœur de la planète « , explique
Ollennu, responsable des systèmes de déploiement d’instruments chez InSight.

Le bras robotique d’InSight a mission de « collecter les instruments devant servir aux scientifiques pour examiner les planètes situées à des centaines
de millions de kilomètres de la terre « , explique M. Ollennu.

Le bras, d’une longueur de plus de 1,8 mètre, est équipé d’une caméra qui fournira des vues 3D en couleur du site d’atterrissage. Il est conçu pour
placer le sismomètre à la surface et positionner la sonde de flux thermique, une taupe qui peut creuser jusqu’à cinq mètres dans le sol.

Mais pour atteindre cet objectif, deux à trois mois sont nécessaires au bras robotique d’InSight pour poser l’instrument de la mission à la surface.

Pour l’instant, le bras robotique va prendre des photos de Mars.

Actuellement, la sonde collecte des images qui permettront ensuite de planifier comment faire remonter l’instrument à la surface.

Diplomé en avionique au département d’ingénierie aéronautique du Queen Mary College de l’Université de Londres, Ashitey Trebi-Ollennu a ensuite obtenu
un doctorat en ingénierie des systèmes de commande à l’Université de Cranfield, au Royaume-Uni.

Il a ensuite poursuivi ses études en robotique à l’Université Carnegie Mellon de Pittsburgh aux États-Unis.

« C’est ma cinquième mission d’atterrissage sur Mars sur laquelle nous travaillons. Je travaille sur Mars depuis 20 ans maintenant « , dit-il.

Ses anciens projets sur Mars comprennent : le Mars Exploration Rover 2003, le module d’atterrissage Phoenix Mars de 2007, le Mars Science Laboratory en
2011 et le module d’atterrissage Insight Mars 2016.

Ollennu a obtenu de nombreux prix et distinctions pour ses œuvres.

Il a reçu en 2008, la médaille de la NASA pour ses réalisations exceptionnelles en génie pour sa contribution à la mission Mars Exploration Rover, et le
prix Specialist Silver Award 2010 de la Royal Aeronautical Society au Royaume-Uni.

Ollennu veut « faire avancer la connaissance humaine ».

Selon lui, « L’une des choses que les gens oublient, c’est que les temps préhistoriques à travers l’Afrique, l’Europe et l’Asie, nos ancêtres ont regardé
le ciel et cartographié les constellations. Et qu’en ont-ils fait ? Ils ont créé des calendriers pour savoir quand récolter, quand planter… ils ont
simplement regardé dans l’espace et ils ont ensuite fait toute cette cartographie « , dit-il.

« Les humains regardent toujours vers le ciel pour acquérir des connaissances et utiliser ces connaissances pour rendre la vie un peu meilleure et c’est
exactement ce que nous faisons à la NASA, a dit Ollennu.

Ollennu est surtout reconnaissant envers la Senior High Technical School, un lycée d’orientation scientifique et technologique à Takoradi au Ghana où
dit-il avoir reçu une bonne base académique.

« Là-bas, on peut faire beaucoup de menuiserie, de travail du métal, d’ingénierie, de dessin, ce qui nous donne un très bon équilibre et beaucoup de
connaissance en science, a t-il déclaré.

Avec CNN Africa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *