Zambie : le président Lungu autorisé à briguer un 3e mandat

La cour constitutionnelle zambienne a donné son feu vert au président Edgar Lungu pour qu’il brigue un troisème mandat.

Le président pourra ainsi se présenter aux élections prévues en 2021 dans le pays.

Selon la cour, ce troisième mandat n’enfreint en rien la loi ni le principe de limitation de mandat estimé à deux mandats non renouvelables.

Des policiers lourdement armés ont été déployés autour de la Cour suprême de la capitale, Lusaka, où les juges étaient appelés à se prononcer pour éviter d’éventuels débordements.

Quatre leaders de l’opposition avaient saisi la cour afin qu’elle détermine si M. Lungu pourrait se présenter aux prochaines élections.

La Présidente de la Cour constitutionnelle zambienne, Hildah Chibomba, a déclaré que la décision des sept juges de la cour avait été unanime.

Le président Edgar Lungu a accédé au pouvoir lors d’élections anticipées qui ont suivi le décès en 2014 de son prédécesseur Michael Sata. Il a ensuite remporté les élections de 2016 dont les résultats ont été contestés par ses opposants.

La Constitution stipule qu’un président a fait un mandat que s’il est en fonction pendant au moins trois ans sur les cinq ans prévus par la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *