Des civils tués dans un nouveau massacre à Beni

Photo. Illustration. En juin, des centaines de milliers de personnes ont fui leurs maisons à la suite d'une série d'attaques

Encore une nouvelle nuit sanglante à Béni en République démocratique du Congo (RDC) où des militants présumés ADF ont abattu neuf civils.

Des sources civiles et militaires affirment des membres présumés de ce groupe armé d’origine ougandaise ont attaqué la nuit de lundi à mardi cette
région de l’Est du pays.

Ils précisent que l’attaque a visé tard dans la nuit “la localité d’Oicha”, dans cette partie réculée du pays. “Les assaillants ont pillé et emporté des
animaux de la basse-cour “, raconte Donat Kibwana, administrateur de Beni dans le nord de la province troublée du Nord-Kivu.

D’après le capitaine Mak Hazukay, un porte-parole militaire, ” Les miliciens (ADF) ont contourné notre position pour aller perpétrer leur sale besogne
côté ouest d’Oicha”.

Depuis fin 2014, la région de Beni est le théâtre de massacres attribués aux ADF qui ont fait plusieurs centaines de morts parmi la population locale.

Rebelles ougandais musulmans, les ADF sont aussi tenus responsables de la mort de 15 Casques bleus tanzaniens tués en décembre 2017 dans la même région
et sept autres Casques bleus malawites et tanzaniens en novembre.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*