Crise anglophone au Cameroun : le président Paul Biya ordonne l’abandon des poursuites contre des sécessionnistes

Dans un communiqué rendu public jeudi, le président camerounais, Paul Biya a ordonné l’abandon des charges contre les personnes arrêtées dans le cadre de la crise dans les régions anglophones.

En tout, « 289 personnes sont concernées par la décision du président camerounais qui sera exécutée par le Ministre délégué à la présidence chargé de la Défense » indique le communiqué.

Cette décision intervient après la création d' »un comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration (Cnddr) ».

Le chef de l’Etat camerounais entend par « cette mesure démontrer sa volonté de permettre à ceux des jeunes compatriotes des deux régions anglophones du pays désireux de renoncer à la violence et de revenir dans le droit chemin de pouvoir de nouveau participer à la grande oeuvre du construction nationale », poursuit le communiqué.

D’après toujours le communiqué, Le président camerounais réaffirme ainsi « sa détermination à poursuivre sans relâche ses efforts dans la recherche des voies et moyens d’une résolution pacifique de la crise qui affecte les deux régions anglophones en vue de la normalisation souhaitée par l’immense majorité des camerounais ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *