Yémen : première violation de l’accord de cessez le feu

Des combats ont été signalés dans la ville d’Hodeida à l’ouest du Yémen, depuis l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu conclu entre belligérants lors de pourparlers en Suède.

Des témoins affirment avoir entendu des échanges de tirs intermittents dans cette ville portuaire cruciale pour l’entrée d’aide humanitaire.

Ces évènements sont les premiers depuis la trêve obtenue par l’Onu jeudi en Suède dans plusieurs régions dévastées du Yémen.

L’accord de cessez-le-feu « immédiat » entré en vigueur à Hodeida, principal front du conflit et port de la mer Rouge par lequel est essentiel pour les aides humanitaires et importations.

Le retrait des combattants devrait lui intervenir dans les « prochains jours ».

La ville de Hodeida, contrôlée par les rebelles Houthis, est depuis 2015 la cible d’un assaut des forces progouvernementales soutenues par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, pour aider le pouvoir au Yémen à lutter contre les rebelles.

Les Houthis qui contrôlent de vastes régions du pays dont la capitale Sanaa, ont accusé par la voix de leur télévision al-Massira, les forces progouvernementales d’avoir tiré des obus sur des secteurs qu’ils contrôlent dans la province de Hodeida.

Ils ont également accusé la coalition militaire dirigée par le royaume saoudien d’avoir lancé des raids aériens vendredi soir sur plusieurs régions de cette province.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *