Cameroun : les importations des véhicules d’occasion en hausse

Le Cameroun a importé en 2017 environ 45 000 véhicules d’occasion soit trois fois plus qu’il y a dix ans.

Ces chiffres ont été collectés dimanche auprès du Guichet unique du commerce extérieur (GUCE) et de la Société générale de surveillance (SGS).

En 2006, le Cameroun a importé 17 540 véhicules d’occasion, pour 39 093 véhicules en 2012, puis et 45 000 unités en 2017.

Cette hausse des importations a contribué à doper les recettes pour l’Etat, qui se sont établies à 34 milliards de francs CFA en 2012. Cette manne qui concerne notamment les frais divers pour les importations de véhicules d’occasion ou usagés, est à ce jour à plus de 40 milliards de francs CFA actuellement.

La loi de finances 2019 comporte un plan fiscal pour lutter contre les importations des voitures d’occasions au Cameroun.

Dans cette optique, l’importation des véhicules de tourisme d’une cylindrée inférieure ou égale à 2500 cm3 de plus de 10 ans à 15 ans est désormais soumise à un taux du droit d’accises égale 12,5%.

Pour les véhicules de plus de 15 ans, le droit d’accises est de 25% alors que les véhicules de 1 à 10 ans sont exemptés du droit d’accises.

Le même barème fiscal est appliqué pour les véhicules de tourisme les autres véhicules utilitaires, les véhicules de transport en commun, les remorques, les tracteurs à l’exclusion de ceux destinés aux activités agricoles.

« Pour encourager les Camerounais à acheter les véhicules un peu plus jeunes, l’Etat a décidé de donner la possibilité à certains entrepreneurs ou à certaines entreprises d’ouvrir des foires de véhicules dans les agglomérations de leur choix », a-t-on indiqué à la Direction générale de douanes (DGD).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *