Sénégal : bientôt une usine d’assemblage de matériels informatiques

Le projet de construction d’une usine d’assemblage de matériel informatique est rentré dans sa phase décisive avec la pose de la première pierre de la future usine d’assemblage d’ordinateurs, tablettes et smartphones.

Le projet est porté par la Société africaine des technologies de l’informatique (SATI).

Dans neuf mois, la future usine de la SATI mettra sur le marché ses premiers ordinateurs portables, smartphones, tablettes et décodeurs, etc.

L’usine implantée dans la zone du Technopole permettra de créer 10.000 emplois directs et indirects. Son coût est estimé à 10 milliards de Fcfa et la durée des travaux de construction neuf mois.

Cette usine qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat public privé sera construite sur une surface de 30 000 m2.

La cérémonie de pose de la première pierre a été présidée par le premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne.
 »
Son promoteur, Abdoulaye THIAM, assure « la Société africaine des technologies de l’informatique (SATI) » est une usine de fabrication et d’assemblage de produits informatiques, électroniques et de télécommunications. Sa conception repose sur de  » solides analyses du secteur, des enjeux et opportunités qu’offre le marché, des outils et mécanismes du gouvernement et enfin d’un solide plan d’affaires.  »

Ce qu’il faut savoir

A en croire le chef du gouvernement sénégalais, « cette usine fabriquera des cartes mères, assemblera du matériel informatique et enfin fera la promotion de solutions technologiques innovantes ».

Chaque année, l’usine produira plus de quatre cent mille (400.000) unités composées d’ordinateurs, de tablettes, de smart TV, de téléphone mobile, de décodeur (set up box), d’imprimantes 3D innovants pour les secteurs de la santé et de l’éducation entre autres. « .

Ces produits seront par ensuite acheminés sur le marché sénégalais, sous-régional et sur l’ensemble du continent africain afin de réduire la fracture numérique dans nombre de foyers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *