RDC : manifestation à Béni contre le report partiel des élections

Des soldats et des policiers ont tiré en l’air pour disperser des manifestants qui protestaient contre le report partiel des élections dans la ville de Beni.

Les manifestants qui ont barricadé des routes et brûlé des pneus protestaient contre la décision de la Commission électorale de reporter jusqu’au 30 mars 2019 les élections dans trois régions à l’intérieur du pays.

Ce report concerne les circonscriptions électorales de Beni, Beni ville et Butembo ville, en province dans le Nord-Kivu (dans l’est), ainsi que Yumbi, dans la province de Maï-Ndombe (dans le sud-ouest).

Selon les manifestants dans ces localités de l’est de la RDC indique t-on considérées comme des fiefs de l’opposition et opposées au président sortant Joseph Kabila, la décision de la Céni est une manoeuvre de plus pour faire basculer le vote en faveur du candidat, Emmanuel Ramazani Shadary, dauphin du président Kabila qui ne se présente.

Les manifestants dispersés par des tirs de sommation tentaient notamment de se rendre dans les locaux du bureau provincial de la Céni  » pour demander l’annulation de la décision ».

Des dizaines de manifestants avec à la main des drapeaux congolais ont manifesté sur le boulevard principal de Beni où la plupart des magasins sont restés fermés.

« Il y a des gaz lacrymogènes et des coups de feu », a déclaré Teddy Kataliko, un dirigeant de la société civile locale cité par l’agence Reuters.

Beni, Butembo et les zones rurales qui les entourent font face depuis août à une importante épidémie d’Ebola, la deuxième la plus meurtrière de l’histoire avec plus de 300 morts. Mais les autorités sanitaires affirment que cela n’empêcherait pas le vote d’avoir lieu.

La CENI a également annulé le vote dans la ville de Yumbi (ouest) en raison des violences ethniques qui ont fait plus de 100 personnes la semaine dernière.

L’élection du successeur au président Jospeh Kabila, au pouvoir depuis 2001, reportée déjà 2016 puis en 2017, a donné lieu à de violentes manifestations qui ont été violemment réprimées faisant des dizaines de morts et des centaines de blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *