Des centaines de personnes fuient le nord-est du Nigéria

Des centaines de personnes ont quitté leurs maisons dans le nord-est du Nigéria pour échapper aux incursions des militants de Boko Haram.

Au Nigéria, les attaques récurentes des militants de Boko Haram dans le nord-est du pays ont poussé des centaines de personnes à trouver refuge dans la capitale de l’Etat de Borno. Les incursions des insurgés de la secte islamiste se sont multipliées dans la région à mesure qu’approchent les prochaines élections au Nigéria.

Des élections auxquelles le président Muhammadu Buhari est candidat pour un second mandat.

La sécurité est devenue un enjeu de campagne à la suite d’une série d’attaques.

Une faction de Boko Haram a revendiqué l’attaque d’une base militaire à Baga, une ville de l’Etat de Borno Est, qui a eu lieu mercredi soir.

La lutte pour le contrôle de Baga, ville stratégique frontalière du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Cameroun entre les troupes nigérianes et les islamistes de Boko Haram a forcé des centaines de personnes à chercher refuge à Maiduguri, à quelque 200 km au sud, ont indiqué des témoins à Reuters.

Vendredi, au moins 10 personnes ont été tuées dans l’attaque de Baga par des membres présumés de Boko Haram.

Lors de sa prise de fonction en 2015, Muhammadu Buhari avait promis l’éradication du mouvement islamiste qui entend créer un État islamique dans le nord-est du Nigeria.

Depuis 2009, les attaques régulières des militants du groupe ont contraint environ 2,7 millions de personnes à fuir leur foyer et ont fait environ 30 000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *