RDC : l’Internet coupé pour la deuxième journée

Afin d’éviter d’éventuels débordements avant la publication des résultats des élections, les autorités ont ordonné la coupure de l’internet dans le pays.

L’internet et les services SMS étaient toujours coupés mardi en République  démocratique du Congo pour la 2e journée consécutive alors que le pays continue d’attendre dans l’inquiétude les premiers résultats de la présidentielle du 30 décembre 2018.

Or, lundi, l’opposition et la coalition au pouvoir revendiquaient la victoire au moment où la compilation manuelle des résultats se poursuit.

D’après Barnabe Kikaya bin Karubi, un conseiller du président Joseph Kabila, les services Internet et SMS étaient coupés pour préserver l’ordre public après que des « résultats fictifs » aient commencé à circuler sur les médias sociaux.

« Les connexions resteront coupées jusqu’à la publication des résultats complets le 6 janvier », a-t-il précisé.

Selon Reuters, le signal de Radio France Internationale (RFI), était également coupé, et le gouvernement a retiré lundi l’accréditation de son correspondant à Kinshasa pour avoir donné des résultats non officiels obtenus auprès de l’opposition.

L’opposition qui a dénoncé des fraudes, a accusé le président Jospeh Kabila de vouloir garder une main-mise en faisant élire son dauphin, l’ancien ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary. Mais le gouvernement assure que les élections étaient justes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.