Accord entre la Bad et la Commission européenne pour soutenir des projets en Afrique centrale

La Commission européenne et la Banque africaine de développement se sont convenus d’un accord d’un montant de 60 millions d’euros pour l’interconnexion électrique entre le Cameroun et le Tchad et pour la Dorsale transsaharienne à fibre optique.

La signature de deux accords de co-financement, au profit du projet d’interconnexion électrique entre le Cameroun et le Tchad et de la Dorsale transsaharienne à fibre optique (DTS) a eu lieu mi décembre au siège de la Commission européenne à Bruxelles.

En décembre 2017, la Banque africaine de développement avait donné son feu vert, pour financer à hauteur de 65 % le projet d’interconnexion électrique Cameroun-Tchad, d’un coût de 399 millions d’euros.

La Commission européenne a accepté de financer à hauteur de 7,5 % ce montant pour l’achèvement de ce projet en 2022 qui doit améliorer le cadre de développement économique et social des pays concernés.

Mieux, le projet permettra d’améliorer l’accès à l’électricité et des échanges transfrontaliers d’une énergie bon marché et plus propre.

Concernant le projet de Dorsale transsaharienne à fibre optique (DTS) estimé à 79 millions d’euros et financé pour plus de moitié (44 millions d’euros) par la BAD, il permettra aux populations et aux entreprises d’avoir un meilleur accès aux services digitaux de qualité, fiables et accessibles dans les deux pays.

Source : Bad

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *