Présidentielle en RDC: l’UA exhorte les partis à contester le résultat de manière « pacifique »

Dans un communiqué jeudi, le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat a invité les partis à utiliser « les voix légales » pour contester les résultats provisoires de la présidentielle.

Pour le président de la Commission de l’Union Africaine (UA), il est nécessaire de « consolider la démocratie et préserver la paix » en République Démocratique du Congo (RDC).

Moussa Faki estime que « toute contestation des résultats proclamés, notamment celle portant sur leur non conformité avec la vérité des urnes, se fasse pacifiquement, par le recours aux procédures prévues par les textes en vigueur et le dialogue politique entre toutes les parties prenantes ».

Et d’ajouter que « La situation en République démocratique du Congo exige, quelle que soit l’issue définitive des élections, la recherche d’un véritable consensus national fondé sur le respect des principes démocratiques et des droits de l’homme, ainsi que sur la préservation et la consolidation de la paix ».

La République démocratique du Congo devrait connaître sa première alternance politique et pacifique après l’investiture de Félix Tshisekedi attendu dans les prochains jours.

Cependant, son mandat à la tête de la RDC pourrait mal commercer avec la mort d’au moins quatre personnes lors de manifestations à Kikwit.

Les victimes, deux policiers et deux civils ont été tués jeudi dans la répression de la contestation des résultats annoncés par la Céni.

Dix autres personnes ont également été blessées lors de cette répression selon les autorités congolaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *