Burkina : l’état d’urgence prolongé de six mois dans le nord

Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré

Le Parlement Burkinabè a voté vendredi en faveur du prolongement de six mois de l’état d’urgence dans le nord du pays.

Décidé par le gouvernement à la suite de multiples attaques islamistes, l’état d’urgence instauré dans le nord du pays a été prolongé de six mois dans le nord du Burkina par le parlement.

Ce prolongement fait suite à une attaque islamiste jeudi qui a fait au moins 12 morts.

Selon les autorités, cette attaque menée par des militants djihadistes a visé la ville de Gasseliki dans la province de Soum, près de la frontière malienne.

Selon des témoins, les assaillants ont tiré sur les habitants et mis le feu aux magasins de la ville.

Le Burkina Faso a imposé l’état d’urgence le 31 décembre après que des militants ont tué 10 gendarmes en une seule attaque.

La semaine dernière menée par des inconnus et suivie par des représailles a déclenché une flambée de violence ethnique qui a fait plus d’une vingtaine de victimes civiles.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*