Egypte: six jihadistes présumés tués lors d’un raid

En 2018, deux attentats à la bombe revendiqués par Daesh contre des églises chrétiennes coptes de la ville de Tanta et d’Alexandrie ont fait au moins 38 morts

Au moins six jihadistes présumés ont été abattus par la police égyptienne lors d’une opération dans une zone montagneuse du sud du pays.

C’est le ministère de l’Intérieur qui a livré cette information samedi.

Depuis la destitution en 2013 du président Mohamed Morsi issu de la confrérie des frères musulmans, les forces de sécurité égyptiennes mènent une lutte acharnée contre une branche locale de l’Etat islamique (ISIS) notamment dans la région du Sinaï.

Les extrémistes ont régulièrement attaqué les forces de sécurité, tuant des centaines de policiers et soldats. Mieux, malgré l’opération “Sinaï 2018” lancée en février de cette année là pour tenter de neutraliser l’EI, les jihadistes du Sinaï ont intensifié leurs attaques contre les civils.

En novembre 2015 par exemple, ils font exploser une bombe à bord d’un avion de ligne russe dans le Sinaï, tuant les 224 personnes à bord.

La fusillade survenue lors du raid de la police contre le repaire de ces jihadistes présumés, dans la province de Sohag, à environ 460 km du Caire, rappel qu’ils sont loin d’être vaincus.

Néanmoins, l’opération policière a permis de saisir des armes et des munitions précise le ministère dans le communiqué.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*