Zimbabwé : hausse des prix du carburant

A Harare, la capitale du zimbabwe, plusieurs ont dénoncé l'augmentation des prix du carburant annoncée par le président Emmerson Mnangagwa

De nombreux zimbabwéens ont fait part de leur indignation dimanche aux augmentations des prix carburant annoncées par le Président Emmerson Mnangagwa.

Dans un message samedi soir à la télévision publique, le Président Emmerson Mnangagwa a annoncé la hausse des prix du carburant qui passeront du simple au double dans le but d’améliorer l’approvisionnement et permettre au pays de faire face aux pénuries d’essence auxquels il est confronté depuis une décennie.

Selon le chef de l’Etat zimbabwéen, l’augmentation des prix de l’essence et du diesel permettra en outre de faire face au commerce illégal devenu “endémique” de ces produits.

A Harare, la capitale, l’annonce du Président Mnangagwa a suscité une vague d’indignation auprès de nombreux zimbabwéens qui ne comprennent la décision des autorités.

Pour la plupart, ces augmentations annoncées ne feront que nuire on ne peu plus la qualité de vie du plus de la moitié de la population. L’économie du Zimbabwe est en déclin depuis plus d’une décennie, avec des pénuries de liquidités, un chômage élevé et récemment une pénurie de produits de base comme le pain et l’huile de cuisine.

Pour le Congrès des syndicats du Zimbabwe (ZCTU), la principale confédération syndicale, le gouvernement fait preuve une nouvelle fois d’un manque d’empathie envers les pauvres déjà en difficulté en annonçant la hausse de plus de 100 pour cent des produits pétroliers.

Pour Nelson Chamisa, du parti d’opposition Mouvement pour le changement démocratique (MDC), le Zimbabwé connaît une crise nationale devenue crise humanitaire qui exige l’implication de tous. ”

Nous montrerons la voie et sommes prêts à jouer un rôle clé dans la recherche d’une solution durable”, a-t-il déclaré.

Emmerson Mnangagwa, qui a succédé à Robert Mugabe en remporté les élections anticipées de juillet dernier, a également annoncé un train de mesures pour aider les fonctionnaires après les grèves des médecins et des enseignants pour cause de bas salaires.

Il a par ailleurs mis en garde tous ceux qui tenteront de profiter des pénuries actuelles de carburant pour fomenter des troubles visant à plonger le Zimbabwé dans l’instabilité “.

Ainsi depuis samedi soir à minuit, le litre d’essence est passé de 1,24 dollar US à 3,31 dollars US (1893 fcfa) et celui du diesel de 1,36 dollar le litre à 3,11 dollars (1710,5 fcfa).

Source : modernghana


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*