Nigéria : l’armée reprend le contrôle de la ville de RANN

L’armée nigériane a annoncé mardi avoir repris le contrôle de la ville de Rann au nord-est du pays tombée aux mains des insurgés de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWA).

Cette nouvelle reprise intervient quelques jours après la reprise de la ville de Baga toujours dans le nord-est du Nigéria.

La ville de Rann est tombée aux des militants jihadistes la veille qui ont incendié les bâtiments et tiré sur des éléments de l’armée qui étaient déployés sur place.

Selon les autorités nigérianes, les combats entre les troupes gouvernementales et les militants jihadistes qui ont duré toute la nuit a permis à l’armée de reprendre le contrôle de la ville en début de matinée.

Le président nigérian Muhammadu Buhari est arrivé au pouvoir en 2015 après avoir promis de vaincre l’insurrection islamiste Boko Haram visant à créer un État islamique dans le nord-est.

L’ISWA, branche dissidente de la secte de Boko Haram depuis 2016, a lancé une série d’attaques ces

dernières semaines contre des positions de l’armée et des villages au Nigéria tuant par la même plusieurs militaires et civils.

Ces incursions ont relancé le débat sur la sécurité à quelques jours des élections du 16 février.

En décembre, l’ISWA a pris le contrôle de la ville de Baga où se trouve le quartier général nigérian de la force multinationale formée par le Nigeria, le Tchad, le Cameroun et le Niger pour combattre les extrémistes.

Ces attaques ont poussé plus de 30.000 personnes à fuir leurs maisons.

L’armée nigériane qui a lancé une contre-offensive la semaine dernière en a repris le contrôle précisant qu’elle avait causé d’importantes pertes dans les rangs des combattants jihadistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *