Piraterie Maritime: hausse des attaques en 2018

Les attaques en mer se sont multipliées en 2018 dans les eaux bordant la Côte d'Ivoire jusqu'à la République démocratique du Congo (RDC) d'après le BMI

Les attaques en mer dans le golfe de Guinée se sont multipliées en 2018 note dans un rapport le Bureau maritime.

Selon le Bureau maritime international (BMI), les attaques de pirates en mer ont progressé dans le monde en 2018, principalement dans le golfe de Guinée en Afrique de l’Ouest.

Le BMI dit avoir recensé en tout 201 attaques en 2018 contre 180 l’année précédente.

D’après l’organisation, ces attaques se sont concentrées dans les eaux bordant la Côte d’Ivoire jusqu’à la République démocratique du Congo (RDC).

Sur cet axe maritime, six navires ont été détournés, 13 cas de tirs sur des bateaux sur 18 ont été répertoriés, et la vaste majorité des kidnappings contre des rançons ont également eu lieu dans la région.

Pour le porte parole du BMI, “Il y a un besoin urgent de renforcer la coopération et de partager les informations entre les pays qui bordent le golfe de Guinée pour que des actions efficaces soient entreprises contre les pirates”, responsables d’un nombre croissant de kidnappings et détournements de navires.

Au dernier trimestre 2018 par exemple, le Bureau maritime international dit avoir constaté une hausse importante des attaques menées par des pirates contre des navires bien au-delà des eaux territoriales, des enlèvements et des déportations des otages au Nigeria où ils sont retenus prisonniers dans l’attente de rançon, note le rapport.

Le Bureau maritime international note en outre que sur cette période, 41 kidnappings ont été enregistrés au large du Nigeria et les pirates s’aventurent de plus en plus loin et attaquent à un éventail plus large de navires, des bateaux de pêche aux plus grands vraquiers.

En conclusion dit le BMI, le golfe de Guinée est maintenant plus touché par la piraterie que le golfe d’Aden, zone maritime située entre la corne de l’Afrique (Somalie) et la péninsule arabique qui a longtemps été la zone la plus infestée de pirates en Afrique.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*