RDC Elections : retour progressif d’Internet

Suspendu le 31 décembre dernier au lendemain des élections générales en République démocratique du Congo, l’accès aux réseaux sociaux et les échanges SMS a repris progressivement dans le pays.

Samedi soir, les abonnés de Vodacom par exemple, pouvaient échanger sur WhatsApp et par mail.

A Kinshasa, dans l’Equateur et au Kongo Central, des utilisateurs ont aussi confirmé le retour d’internet et des services de messagerie chez l’opérateur Orange. Internet était également de retour sur Airtel, selon les réseaux sociaux.

Internet avait été suspendu au début des opérations de dépouillement le lundi 31 décembre pour éviter un soulèvement populaire.

« Il y a des gens qui intoxiquaient la population avec de faux chiffres concernant les élections. Et cela préparait la population à un soulèvement populaire », avait confié à l’AFP le conseiller diplomatique du président Joseph Kabila, Barnabe Kikaya bin Karubi.

Ce retour d’internet intervient au moment où est attendue la décision de la Cour constitutionnelle concernant le recours déposé par l’opposant Martin Fayulu qui conteste la victoire de Félix Tshisekedi, à la présidentielle du 30 décembre selon les résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Dans un tweet samedi, l’ambassadeur des États-Unis à Kinshasa a dit tout son agacement à la coupure d’internet estimant que « Les démocraties s’épanouissent et les sociétés prospèrent quand les gens sont informés et peuvent communiquer librement », avait écrit sur Twitter Mike Hammer.

Des start-up ont déploré une perte de recettes et un retard dans leur développement.

Silikon Bantu, l’une d’entre elles et qui regroupe une vingtaine d’entrepreneurs congolais actifs dans les nouvelles technologies numériques, a fait état d’une « perte des recettes de l’ordre de moins 10% ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *