Réforme de la CEI ivoirienne : début des pourparlers

Photo/Archives/Le Président Ivoirien, Alassane Dramane Ouattara

Réclamée par l’opposition qui l’avait posé comme préalable pour participer aux élections de 2020, les discussions pour la réforme de la commission électorale indépendante ivoirienne ont débuté à Abidjan.

Le consensus et la paix en Côte d’Ivoire, deux mots qui devront être au centre des pourparlers portant sur la réforme de la Commission électorale indépendante qui se sont ouverts lundi dans la capitale ivoirienne Abidjan.

C’est d’ailleurs vers cet idéal que le premier ministre Amadou Gon Coulibaly a orienté son propos précisant que la Côte d’Ivoire doit tirer définitivement les leçons des crises passées autour de la question électorale et s’engager résolument pour une vie démocratique apaisée.

Il doit s’agir pour les parties prenantes auxdites discussions de “construire ensemble, pour les générations présentes et futures, une nation forte et en paix “, a-t-il insisté tout en précisant que ces travaux s’inscrivent dans la volonté du président Alassane Dramane Ouattara ” d’œuvrer à l’approfondissement de la démocratie, à l’effet de consolider la paix et la cohésion sociale indispensables au développement”.

“Levons les barrières de méfiance, s’il y en avait encore, et renforçons la confiance entre tous les acteurs sur le processus électoral.Renforçons par la qualité de notre dialogue politique sur les questions essentielles, notre ardente volonté de construire ensemble une Côte d’Ivoire forte, prospère, fraternelle, démocratique et définitivement en paix “, a exhorté Amadou Gon Coulibaly.

” La Cei, dans sa composition actuelle, a organisé six scrutins qui ont concouru à la vitalité de notre démocratie depuis 2011.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*