Sénégal présidentielle : le QG d’un opposant saccagé

Le siège de l'opposant Ousmane Sonko cible des vandales la nuit dernière

Une plainte contre X a été déposée par les responsables du parti sénégalais Pastef dont le siège a été pris pour cible par des vandales la nuit dernière.

A mesure que la présidentielle approche, la tension monte au Sénégal.

Une tension qui s’est renforcée d’abord après le rejet des candidatures de Khalifa Sall et Karim mais qui a pris une proportion inquiétante après l’attaque dans la nuit de mercredi à jeudi du quartier général de l’opposant Ousmane Sonko.

Que s’est il réellement passé?

L’enquête ouverte par la justice devra permettre de retrouver les auteurs de ce forfait et de rassurer la classe politique dont les nerfs sont mis à rude épreuve à quelques semaines de la présidentielle du 24 février.

El Malick Ndiaye, secrétaire national à la communication à Pastef a réagi sur BBCAfrique.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*