RDC-Election : dissensions au sein de la Cenco

Une partie des évêques catholiques de la puissante Confédération épiscopale congolaise (Cenco) a décidé de connaître Félix Tshisekedi comme président de la République démocratique du Congo (RDC).

Plus rien ne va à la Cenco? La puissante Confédération épiscopale congolaise semble naviguer à contre-courant après décision d’une partie des évêques de reconnaître Félix Tshisekedi comme président de la République démocratique du Congo.

A l’investiture jeudi, les responsables de la Cenco avaient décidé de boycotter ladite cérémonie pour protester contre la confirmation du candidat de l’UDPS.

Mais la décision des évêques catholiques de l’espace Kasaï de reconnaître Félix Tshisekedi comme président de la RDC cristallise les divisions jamais apparues dans la sphère décisionnelle de la Cenco.

Lors de la session extraordinaire les 25 au 26 janvier à Kananga, dans le Kasaï Central, les évêques catholiques et d’autres membres de l’Assemblée épiscopale provinciale de Kananga se sont réjouis de l’élection de Félix Tshisekedi comme 5e président de la République Démocratique du Congo.

Pour ces évêques « l’élévation de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême est aussi le couronnement du long combat politique de Monsieur Etienne Tshisekedi, dont le patriotisme marquera l’histoire de notre pays « . Et d’ajouter que « son avènement est une étape dans la réalisation du rêve de démocratie et de progrès social de tout le peuple congolais ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *