Niger : le ministre des Finances limogé

Le président Nigerien, Mahamadou Issoufou, a nommé jeudi par décret Mamoudou Diop nouveau ministre des Finances en remplacement de Hassoumi Massoudou en poste depuis 2016.

Les raisons de ce limogeage sont pour le moment inconues. Jusqu’avant sa nomination, Mamoudou Diop était un ex-cadre de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’ouest (BCEAO).

Sa nomination est une surprise d’autant que Hassoumi Massoudou en poste depuis 2016 était un homme de confiance du chef de l’Etat réélu en mars 2016 pour un deuxième et dernier quinquennat.

Hassoumi Massoudou, le ministre limogé, a été le directeur de cabinet du président Issoufou (2011-2013). Il a successivement occupé les postes clés de l’Intérieur (2013-2016) et de la Défense (d’avril à octobre 2016).

En 2018, le Fonds monétaire international (FMI) avait salué « les performances macroéconomique » du Niger, un pays très pauvre, où la loi des Finances de 2018 avait été fortement contestée par l’opposition et la société civile qui la jugeaient « antisociale ».

La fronde contre le budget avait dégénérée en heurts violents entre manifestants et forces de l’ordre dans la capitale et plusieurs grandes villes.

Le Niger est engagée dans une vaste campagne de recouvrement d’impôts pour améliorer ses recettes, dont une bonne partie sert à financer la lutte contre le terrorisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *