Le Ghana visé par des sanctions américaines en matière de visas

Les États-Unis ont imposé des restrictions en matière de visas au Ghana suite au refus du gouvernement d’accueillir les ressortissants ghanéens expulsés par Washington.

Dans un communiqué jeudi, la secrétaire du Département de la sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen a fait savoir que « Le Ghana n’a pas respecté les obligations qui lui incombent en vertu du droit international d’accepter le retour de ses ressortissants expulsés des États-Unis « .

Madame Nielsen a déclaré que le secrétaire d’État Mike Pompeo avait demandé aux autorités consulaires ghanéennes de cesser de délivrer certaines catégories de visas aux demandeurs.

La secrétaire du Département de la sécurité intérieure ne précise pas les catégories de demandeurs touchés par les sanctions. Ces restrictions pourraient s’étendre à une catégorie plus large.

« Nous espérons que le gouvernement ghanéen travaillera avec nous pour corriger rapidement ces lacunes », a déclaré Madame Nielsen.

En 2017, trois cent sept ghanéens ont été expulsées des États-Unis. 243 autres ont été refoulés l’année dernière, selon un rapport publié par les services d’Immigration américains.

Les États-Unis ont imposé des sanctions semblables à l’Érythrée, à la Guinée et à la Sierra Leone en 2017.

Avec CNN Africa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *