Sénégal-Présidentielle : la campagne officiellement lancée

La campagne électorale pour la présidentielle du 24 février s’est officiellement ouverte dimanche.

Ouverte dimanche, la campagne électorale en vue de la présidentielle du 24 février est désormais lancée. Tous les candidats ont mobilisé leur directoire pour s’assurer la victoire.

Le président sortant et sa suite se sont rendus chez le Khalife général des mourides pour la première étape de sa
campagne électorale. Macky Sall est allé solliciter les prières du khalife pour sa réélection.

Et sur place, il a promis faire construire un parc industriel à Touba et revaloriser l’agriculture dans la localité à travers le Domaine agricole communautaire. Le président Macky Sall a aussi fait la promesse que sera réalisé le projet de réalisation de l’aéroport de Touba.

Ousmane Sonko de Pastef a choisi Dakar pour l’ouverture de sa campagne.

Parmi les étapes de cette première journée figure celle de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Accueilli en fanfare par les étudiants avec lesquels il a longuement discuté, le leader de Pastef a promis de réformer l’Ucad en revoyant la pédagogie et en mettant à la disposition des étudiants des bourses sociales. Le leader de PASTEF a par ailleurs exhorté les étudiants à éviter les magouilles.

De son côté, Ziar du candidat Madické Niang s’est rendu chez le khalife des mourides Darou Minam à Touba.

Après sa rencontre avec le guide religieux, le candidat a pris « l’engagement de soutenir la femme et la jeunesse sénégalaise » si jamais il était élu au soir du 24 février.

Idrissa Seck en route pour Thiès a profité de son déplacement pour faire escale chez Pape Diop.

Une visite pas de fortune, puisque quelques jours auparavant, Pape Diop de Bokk Gis Gis avait annoncé son soutien au
candidat de Rewmi pour la présidentielle du 24 février 2019. Une annonce faite dans le journal Jeune Afrique.

 » Conformément au souhait de nos militants, nous allons soutenir Idrissa Seck. Il est le candidat libéral le mieux placé pour se hisser au second tour et battre Macky Sall », a confié l’ancien président de l’Assemblée nationale à l’hebdomadaire panafricain.

Pour rappel, l’ancien Premier ministre bénéficie déjà du soutien de Malick Gakou, Moustapha Guirassy, Amsatou Sow Sidibé et Hadjibou Soumaré, tous recalés pour la présidentielle.

Avec Igfm, xibaaru

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.