France : le domicile du président de l’Assemblée nationale visé par des vandales

Le président LREM de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a dénoncé vendredi soir une tentative d’incendie « volontaire » à son domicile privé situé à Motreff, dans le Finistère, « un acte grave » pour lequel il a porté plainte.

Qui en veut à Richard Ferrand? C’est à cette question que les enquêteurs vont tenter de répondre après la tentative d’incendie de son domicile privé à Motreff dans le Finistère.

Lors des faits Richard Ferrand n’était pas à son domicile. Il assistait à Rennes, aux côtés du Premier ministre, à la signature du pacte d’accessibilité et du contrat d’action publique pour la Région Bretagne.

Dans un communiqué, le Président de l’Assemblée nationale, qui a déposé plainte a fait savoir que  » La Gendarmerie nationale a découvert sur place une couverture, un résidu de pneumatique, et une torche artisanale imbibée de carburant ». Il a par ailleurs dénoncé un  » acte grave ».

Dans un tweet, le numéro un du parlement national, a indiqué que « Rien ne justifie les intimidations, les violences et les dégradations ».

De son côté, Emmanuel Macron a exprimé toute sa « solidarité » envers Richard Ferrand et ses proches. Pour le Président français « Rien ne légitime la violence ou l’intimidation à l’égard d’un élu de la République ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *