RDC: quelle meilleure réponse contre Ebola?

Réapparue depuis début août 2018, l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola a déjà fait un peu plus de 500 morts en six mois.

Quelle stratégie pour vaincre le virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC)?

Réapparue depuis août de l’an dernier, la maladie continue de faire des victimes et la riposte engagée par les autorités reste jusqu’à présent peu efficace.

Pour le docteur Michel Yao, coordonnateur de la riposte contre Ebola pour l’Organisation mondiale de de la Santé (OMS) cette épidémie est « La plus grosse épidémie après celle de l’Afrique de l’Ouest en 2014 ».

Et selon un dernier bilan, environ 502 personnes sont mortes de la maladie en RDC pour 800 cas confirmés ou probable et 271 malades guéris.

Les chiffres ont été communiqués vendredi soir par le ministre de la Santé évoquant les difficultés de la riposte en
raison des réticences des populations.

Les difficultés sont d’autant plus persistantes dans la région de Beni-Butembo, au Nord Kivu, fief de nombreux groupes armés qui mènent des attaques régulièrement dans cette partie de la RDC frontière de l’Ouganda et du Rwanda.

Selon « Ces dernières semaines, le nombres de cas en plusieurs endroits du Nord Kivu est monté en flèche », a indiqué
samedi la branche espagnole de l’ONG Médecins sans frontière (MSF).

Par prudence, « Des pays (voisins) comme le Soudan du Sud, l’Ouganda et le Rwanda sont en alerte », poursuit MSF-Espagne sur Twitter précisant que plus de 3.000 membres du personnel de santé ont été vaccinés à titre préventif en Ouganda depuis novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *