Le premier ministre français Edouard Philippe attendu au Mali

Le premier ministre français Edouard Philippe et deux de ses ministres séjourneront du 22 au 25 février au Mali

Le premier ministre français, Edouard Philippe est attendu la semaine prochaine au Mali, pays d’Afrique de l’Ouest confronté à l’insurrection jihadiste depuis 2012.

Le premier ministre français sera accompagné de son collègue des Affaires Etrangères, Jean Yves Le Drian et de la ministre française des Armées Florence Parly selon ce qu’indiquent les services du Chef du gouvernement français.

Ainsi donc, la délégation française séjournera au Mali du 22 au 25 février pour maintenir “l’effort sécuritaire” engagé depuis 2012 avec l’opération Barkhane ayant permis de repousser les insurgés islamistes.

Cette visite sera l’occasion pour Edouard Philippe, qui avait annulé une visite prévue en avril en raison d’un mouvement social contre la réforme des chemins de fer (SNCF), et la délégation qui l’accompagne d'”évoquer le soutien de la France à la stabilité du Mali” et le “renforcement” du partenariat économique avec ce pays.

“Ce soutien passe par le maintien de notre effort sécuritaire et par un engagement économique au travers d’investissements d’entreprises françaises dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, des infrastructures mais
aussi par la contribution des entrepreneurs de la diaspora malienne en France venus lancer des projets au Mali”,
soulignent les services du premier ministre français.

M. Philipppe rencontrera aussi les forces françaises engagées dans le cadre de l’opération Barkhane, plus importante
opération extérieure française, qui lutte depuis 2014 contre les jihadistes au Sahel (Mali, Burkina, Niger, Tchad, Mauritanie).

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle, Florence Parly présente dans la délégation a réaffirmé en janvier que la force française Barkhane forte de 4.500 hommes restera présente au Sahel “tant que cela sera nécessaire. A en croire la ministre des Armées, “cela ne veut pas dire que la force française restera indéfiniment au Mali”.

Le Mali abrite le quartier-général du G5 Sahel, une force constituée par cinq Etats du Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad) attaqué le 29 juin dernier à Sévaré, dans le centre du Mali.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*