Zimbabwe : Au moins 23 mineurs piégés dans une mine d’or artisanale

Au moins 23 mineurs illégaux sont pris au piège et probablement morts dans des puits et tunnels souterrains inondés par les eaux d’un barrage qui a cédé.

Selon le Herald, les faits ont eu lieu à Battlefields, à 175 km à l’ouest de Harare.

D’après le journal, les victimes, avaient pénétré mardi soir dans des puits sur des terrains appartenant à l’entreprise RioZim et d’une autre entreprise à la recherche d’or.

Ces lieux ont été quelques minutes plus tard submergés par les eaux d’un barrage dont le mur s’est effondré à proximité, inondant les puits et les tunnels dans lesquels ils travaillaient.

Le Zimbabwe, pays d’Afrique australe a lancé un vaste programme de régulation du secteur afin protéger des milliers de personnes qui cherchent illégalement de l’or partout, y compris dans des fermes et des mines abandonnées, sans
électricité.

Selon Fortunate Muzulu, l’administrateur de la région et cité par le journal progouvernemental,  » Les chances de sauver des survivants sont très minces », précisant que des représentants du gouvernement avaient demandé à l’entreprise de mine de Platine Zimplats, de plus grandes pompes pour drainer l’eau et récupérer les corps.

Le porte-parole de RioZim, Wilson Gwatiringa, a déclaré que l’entreprise n’exploitait pas les mines sur les terres où les mineurs étaient piégés et qu’elle aidait les représentants du gouvernement dans leurs efforts de sauvetage.

Selon les données officielles, les petits producteurs d’or, y compris les mineurs clandestins, représentent près de
60% des 33 tonnes d’or enregistrées au Zimbabwe l’an dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *