Afrique du sud : le président Ramaphosa prône la scission de la société d’électricité Eskom

Le président sud africain, Cyril Ramaphosa promet de rédorer l'image de l'ANC au pouvoir qui a été écornée par les scandales de corruption

Jeudi, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a affirmé que la scission de la société d’électricité Eskom confrontée à de graves déficits financiers devrait minimiser les risques pour l’économie du pays Arc-en-ciel.

Le projet de scission de la compagnie sud-africaine d’électricité du président Cyril Ramaphosa se heurte depuis plusieurs semaines aux refus de nombreux membres de l’ANC, mais pour M. Ramaphosa, ce projet devrait limiter les effets pervers de la crise d’Eskom sur l’économie nationale.

Jeudi, le président sud-africain, a déclaré que le plan de son gouvernement visant à scinder la société d’électricité en difficulté en trois entités permettrait de réduire les risques pour l’économie en permettant une meilleure surveillance et une concurrence accrue.

“La restructuration réduira le risque du groupe Eskom à faire faillite “, car sa situation place le gouvernement dans une position où tous nos œufs sont dans le même panier”, a déclaré Ramaphosa devant le Parlement.

Pour le président, “Ce n’est pas une voie vers la privatisation”, mais c’est un ensemble de mesures visant à soutenir financièrement la société Eskom à travers un plan de redressement ambitieux devant conduire les responsables à mener des consultations avec les syndicats.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*