South African Airways condamnée pour concurrence déloyale

La compagnie aérienne South African Airways (SAA) devra payer 1,1 milliard de rands (78 millions de dollars) à la compagnie aérienne locale Comair pour concurrence déloyale.

Cette annonce a fait grimper en bourse les actions de la compagnie aérienne locale.

En difficulté depuis plusieurs années, la SAA qui n’a pas réalisé de bénéfice depuis 2011 a bénéficié un appui financier du gouvernement de 5 milliards de rands l’an dernier pour consolider son bilan.

La SAA est l’une des rares entreprises publiques citées par les agences de notation de crédit dont la mauvaise santé
financière constitue un risque majeur pour la notation souveraine de l’économie la plus industrialisée d’Afrique.

Le conflit entre Comair et la SAA remonte à plus de dix ans. Comair accuse sa concurrente de pratiquer des politiques jugées déloyales ouvrant la voie à une action judiciaire soldée par la condamnation de la compagnie aérienne à verser des dommages et intérêts à Comair.

Dans un communiqué vendredi, Comair a indiqué que la SAA commencerait à effectuer des versements à compter ce mois de février jusqu’en juillet 2022, à moins que la SAA ne décide de payer le montant intégral plus tôt.

Comair opère des vols en Afrique australe sous licence de British Airways et a lancé la compagnie low-cost kulula.com.

Ses actions ont clôturé en hausse de plus de 20% à 5,55 rands à la bourse de Johannesburg.

Source : Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.