Soudan-crise: le président dissout le gouvernement pour calmer la rue

A Burri, à l'Est de Khartoum (Photo Archives), plusieurs personnes sont descendues dans la rue pour réclamer le départ du président Omar El Béchir

A la suite des manifestations antigouvernementales déclenchées depuis mi novembre dernier après l’augmentation du prix du pain, le président soudanais Omar El Béchir a dissout le gouvernement.

Le président soudanais Omar El-Béchir a également déclaré vendredi l’état d’urgence dans l’ensemble du Soudan et le limogeage des instances dirigeant les provinces du pays.

Par ces mesures, M. Béchir au pouvoir depuis 1989 entend donner un signale fort aux manifestants qui réclament sa démission.

Depuis le début de la crise, au moins 31 personnes sont mortes dans les manifestations selon les chiffres officiels. Ce bilan est toutefois contesté par l’ONG Human Rights Watch (HRW) ainsi que d’autres mouvements de la société civile qui évoquent le chiffre de 51 morts, dont des enfants et des personnels médicaux.

Des centaines de manifestants, dont des chefs de l’opposition, des militants et des journalistes, ont été également emprisonnés par le puissant service du renseignement (NISS).


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*