RDC : les premières sanctions de l’ère Fatshi

La République démocratique du Congo (RDC) a enregistré les premières sanctions de l’ère Félix Tshisekedi avec la condamnation de onze policiers.

Les prévenus au nombre de quinze policiers dont quatre officiers supérieurs comparaissaient devant le tribunal militaire de Lubumbashi pour leur implication dans la répression d’une manifestation début janvier des étudiants de l’Université de la ville.

Onze d’entre eux ont écopé de 6 ans de prison à la peine capitale pour meurtre, tentative de meurtre, dissipation de munitions, violation des consignes et refus de dénoncer.

Trois autres ont été acquittés des faits qui leur reprochait le tribunal militaire.

Les policiers étaient poursuivis pour des infractions commises lors de la répression le 27 janvier d’une manifestation des étudiants qui protestaient contre la coupure de l’électricité et le manque d’eau dans le campus de Lubumbashi.

La Cour militaire a par ailleurs alloué aux parties civiles des sommes allant de 40 mille à 50 mille dollars américains à chacune des victimes au titre des dommages et intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *