Microsoft ouvre ses premiers centres de données en Afrique

Microsoft a annoncé aujourd’hui l’ouverture de ses premiers centres de données en Afrique, avec la disponibilité générale d’Azure depuis les nouvelles régions Cloud au Cap et à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Cela fait de Microsoft le premier fournisseur mondial à proposer des services Cloud depuis des centres de données sur le continent, ce qui aidera les sociétés à transférer en toute sécurité et fiabilité leurs activités vers le Cloud, tout en satisfaisant aux besoins de conformité.

La combinaison de l’infrastructure Cloud mondiale de Microsoft avec les nouvelles régions en Afrique créera de plus grandes perspectives économiques pour les organisations en Afrique, accélérera les nouveaux investissements mondiaux et améliorera l’accès au Cloud et aux services Internet », a déclaré Yousef Khalidi, vice-président d’Azure Networking chez Microsoft.

D’après le rapport Cloud Africa 2018, l’utilisation du Cloud en Afrique dans les organisations de moyenne a grande taille a plus que doublé entre 2013 et 2018. Du fait des avantages du Cloud en matière d’efficacité et d’élasticité, plus de 90 pour cent des sociétés sondées en Afrique du Sud, au Kenya et au Nigeria prévoient d’accroître leurs dépenses informatiques pour des services cloud au cours de l’année à venir.

Avec un réseau de plus de 10 000 partenaires locaux, et près de 30 années d’activités sur le continent.

Avec Apo Group

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *