Sénégal : Confirmé, Macky Sall tend la main à ses opposants

Le président Sénégalais Macky Sall

Le président sénégalais, Macky Sall dont la réélection a été confirmée mardi par le Conseil constitutionnel a lancé un appel au dialogue à l’opposition pour un débat politique constructif.

Ce “dialogue constructif” devrait avoir lieu aux dires de Macky Sall dès le début du second mandat du président sénégalais le 2 avril prochain.

Cependant, aucun des quatre adversaires au premier tour du scrutin présidentiel du 24 février de Macky Sall n’ont commenté cet appel du Chef de l’Etat.

Les quatre anciens candidats avaient annoncé la semaine dernière qu’ils rejetaient les résultats provisoires proclamés par la Commission nationale de recensement des votes (CNRV), et renoncé de les contester devant le Conseil constitutionnel.

Lors de sa première sortie depuis sa réélection, M. Sall, 56 ans, qui a vu dans “ce nouveau contrat de confiance” la validation de son plan Sénégal émergent (PSE), a notamment fait savoir qu’à ses yeux “il n’y a ni vainqueur ni vaincu”.

Et d’ajouter “Je tends la main à toutes et à tous pour engager un dialogue ouvert et constructif dans l’intérêt supérieur de la nation”, promettant des “propositions en ce sens” après sa prestation de serment le 2 avril. “Je convie à ce dialogue républicain toutes les forces vives de la nation, sans exclusive, dialogue auquel mes prédécesseurs, les présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade, pourraient apporter leur contribution”.

Mardi matin, le mouvement citoyen Y’en a marre, en pointe en 2012 contre un troisième mandat d’Abdoulaye Wade, a salué la forte participation (66%) mais a déploré “un processus électoral chaotique conduit de façon cavalière par le pouvoir”.

Ses membres ont exigé la “libération immédiate” d’une dizaine de partisans de l’opposition arrêtés après le vote, dont un ancien porte-parole de l’armée.

Huit d’entre eux ont comparu mardi devant la justice qui les a libérés sans retenir de charges contre eux, d’après l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Avec l’APS et l’AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*