BP attribue des contrats à McDermott et BHGE pour le projet de gaz naturel en Mauritanie

BP passe à BHGE et McDermott des commandes d’équipement SURF et SPS pour le projet de gaz naturel de Greater Tortue Ahmeyim (GTA) situé au large de la Mauritanie et du Sénégal.

McDermott International, Inc et Baker Hughes, une société GE ont annoncé aujourd’hui que des contrats portant sur des équipements pour la fourniture et la pose de conduites, ombilicaux et structures sous-marines (SURF) ainsi que des équipements pour système de production sous-marins (SPS) leur ont été attribués par BP pour le projet de gaz naturel de Greater Tortue Ahmeyim, situé au large de la Mauritanie et du Sénégal.

BP, BHGE et McDermott travaillent ensemble pour réaliser des gains d’efficacité, des synergies et de meilleurs délais de livraison.

Un contrat substantiel pour l’ingénierie, l’approvisionnement et la gestion de construction (IAGC) de SURF a été attribué à McDermott. Ceux-ci prévoient d’utiliser leur navire actualisé Amazon, le DLV 2000, le North Ocean 102 (NO 102) et des navires tiers pour appuyer l’installation programmée pour commencer fin 2020.

Les modifications de l’Amazon sont prévues pour être terminées avant le début de la campagne d’installation et comprendront un système J-Lay à plusieurs articulations (hex) pour se charger des projets en eaux ultra-profondes les plus difficiles ainsi que l’addition d’une installation pour multi-joints, des grues doubles pour charger les conduites et une production d’énergie supplémentaire. Les structures de conduites et de tuyaux d’élévation conçues par McDermott seront fabriquées dans son chantier de Batam, en Indonésie.

BHGE démontre les avantages d’un engagement précoce et de la collaboration – certaines des composantes clés de Subsea Connect – tandis qu’ils apportent leur expertise dans les projets de gaz à long terme en eau profonde. La société fournira cinq arbres sous-marins de gros calibre (DHXT), un collecteur à double alésage et six logements, un collecteur de terminaison de conduite, des unités de distribution sous-marines (SDU), trois vannes d’isolation sous-marines (SSIV), des raccordements sans plongeur et des systèmes sous-marins de contrôle de la production, spécialement conçus pour permettre l’intégration future des puits supplémentaires pour la première phase de développement.

Ces dernières attributions suivent une phase initiale d’études d’ingénierie et de conception préliminaires (FEED), attribuée en mars 2018, pendant laquelle BHGE et McDermott ont travaillé ensemble pour définir la technologie et la portée des équipements pour une phase de développement de quatre puits. Les équipes de gestion du projet et d’ingénierie de BP, BHGE et McDermott resteront en place dans les bureaux londoniens de McDermott pour cette prochaine phase.

BHGE a aussi signé un accord pour devenir « Partenaire du Pays » de la branche sénégalaise d’Invest in Africa (IIA), dont BP est l’un des membres fondateurs. L’IIA aide les fournisseurs locaux à prendre contact avec les sociétés internationales de pétrole et de gaz, augmentant les opportunités pour les entreprises locales de subvenir aux besoins de projets de grande envergure et forme les fournisseurs africains en compétences de base et en entreprenariat.

L’infrastructure sous-marine initiale raccorde les quatre premiers de 12 puits consolidés au travers des conduites de
production menant à un navire unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO). De là, les liquides sont retirés et le gaz d’exportation est transporté par une conduite vers le terminal des unités flottantes de gaz naturel (FLNG) où il est liquéfié.

McDermott définit un contrat comme substantiel entre 500 millions et 750 millions de dollars. L’attribution du contrat sera reflétée dans le portefeuille de McDermott du premier trimestre 2019.

Avec APO Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *