Crash du vol ET302 d’Ethiopian Airlines : la vérité suspendue aux boîtes noires retrouvées

Le 10 mars dernier le vol 302 d'Ethiopian Airlines s'écrasait avec 157 personnes à bord six minutes seulement après son décollage de l'aéroport d'Addis Abeba

24h après le crash dimanche du vol ET302 de la compagnie Ethiopian Airlines, les responsables annoncent avoir récupéré les deux boîtes noires du Boeing 737 Max 8.

L’appareil s’est écrasé six minutes après son décollage de l’aéroport d’Addis Abeba faisant 157 morts dont 149 passagers et 8 membres d’équipage.

L’avion était en route pour Nairobi au Kenya lorsqu’il a brutalement disparu des radars.

La découverte des deux boîtes noires devrait aider à faire éclater la vérité sur les circonstances du drame.

De son côté, Ethiopian Airlines annonce qu’elle suspendait tous les appareils de type Boeing 737 Max 8 après ce crash. La Chine a également demandé aux compagnies aériennes chinoises de suspendre les vols de ce type d’appareil.

Le Bureau chinois de l’aviation civile à Pékin a précisé que la mesure entrerait en vigueur ce lundi à 18 h, heure chinoise (10 h GMT), “afin de garantir la sécurité des vols”.

L’inquiétude s’est d”autant plus renforcée car fin octobre, c’est un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air qui s’était, lui, abîmé en mer de Java, tuant les 189 personnes qui étaient à bord.

À la suite de cet accident, la communauté aéronautique s’était interrogée sur le manque d’information des compagnies et des pilotes sur son nouveau système antidécrochage. La fédération des pilotes américains avait dénoncé un problème d’informations erronées des capteurs d’incidence (AOA, Angle of Attack sensor) “qui pourraient être le système causal de l’accident de Lion Air”.

“Ce dysfonctionnement sur les AOA peut conduire l’ordinateur de bord, pensant être en décrochage, à mettre l’appareil en piqué alors qu’il faudrait au contraire le redresser”, avaient ils fait remarquer.

Avec l’AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*