Guinée Equatoriale: arrestation d’un militant de la société civile

Le parti d’opposition Convergence pour la démocratie sociale (CPDS) a annoncé samedi dans un communiqué, l’arrestation vendredi soir à Malabo, d’Alfredo Okenve Ndoho, un des leaders de la société civile équato-guinéene.

Selon CPDS, Alfredo Okenve Ndoho a été arrêté vendredi soir à l’aéroport de Malabo, capitale de la Guinée équatoriale où il devait recevoir le « Prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit » pour son action.

Ce prix devait lui être remis par les ambassadeurs de France et d’Allemagne lors d’une cérémonie à l’Institut français dans la capitale équato-guinéenne.

D’après le parti d’opposition Convergence pour la démocratie sociale M. Okenve Ndoho a été conduit au commissariat central de Malabo ».

La cérémonie de remise du prix initialement prévue vendredi a été annulée à la suite d’une note verbale du gouvernement équato-guinéen envoyée aux différentes représentations diplomatiques du pays.

Dans cette note, indique l’AFP, les autorités de Malabo via le ministère des Affaires étrangères indiquaient ne pas reconnaître la « validité » de ce prix, estimant ne pas avoir été associé à la sélection du lauréat.

« Du fait du manque de transparence constaté dans l’attribution de ce prix, le gouvernement de Guinée équatoriale ne peut reconnaître (sa) validité », indique la note du Ministère des Affaires étrangères.

Ce n’est pas la première fois que l’activiste, Alfredo Okenve Ndoho est arrêté.

Fin octobre en banlieue de Bata, Alfredo Okenve avait été arrêté par des hommes non identifiés, roué de coups et abandonné dans un terrain vague.

En avril 2017, il avait également été arrêté et détenu plusieurs jours pour avoir célébré les 20 ans de son ONG. Il avait été libéré après versement d’une caution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *