Tunisie: 15 bébés morts d’une infection nosocomiale (nouveau bilan)

Selon la commission d’enquête chargée d’identifier les causes de ce « drame » ce sont finalement quinze bébés qui ont trouvé la mort des suites d’une infection contractée dans une maternité publique.

Ce nouveau bilan a été annoncé vendredi par le président de cette commission Mohamed Douagi qui a précisé que sur les 22 nourrissons décédés dans ce service de néonatalogie du 6 au 15 mars, « 15 de ces décès sont liés directement ou indirectement à l’infection bactérienne ».

« C’est un bilan définitif de ce drame », a ajouté le Dr Douagi lors d’une conférence de presse précisant que les sept autres décès n’ont aucune relation avec cette infection.

Lundi, le ministère de la Santé avait annoncé la mort de 12 bébés d’une infection nosocomiale dans la maternité du complexe hospitalier de Rabta à Tunis.

Cette affaire a déclenché de vives critiques contre la gestion du secteur de la santé publique dans le pays. Abderraouf Chérif, en place depuis quelques mois seulement, a dû démissionné après l’indignation déclenchée par ces décès.

Sonia Ben Cheikh, ministre de la Santé par intérim nommée après le drame avait notamment pesté estimant que c’est « Tout le secteur de la santé est dans un état d’urgence! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *