A Prague, un imam exhorte ses fidèles à s’équiper d’armes à feu

Les massacres de vendredi à Christchurch en Nouvelle Zélande continuent de susciter multiples réactions, et à Prague, l’appel d’un imam invitant les
fidèles musulmans à s’équiper d’armes à feu a été très mal apprécié par ces derniers.

 

Les musulmans de Prague ont protesté mardi contre l’appel lancé par leur imam sur Facebook, les invitant à s’équiper d’armes suite à l’attentat de
Christchurch.

Leonid Kushnarenko a publié son message vidéo dimanche, deux jours après l’assassinat par un suprématiste blanc australien de cinquante fidèles dans
deux mosquées de la ville néo-zélandaise.

« A la lumière des récents événements tragiques, j’informe tous nos membres, en particulier les hommes, tous ceux qui veulent … s’armer pour protéger
leur santé et leurs biens. Contactez-moi et je vous aiderai. Salam alaikum », a lancé M. Kushnarenko.

Cet avocat d’origine ukrainienne, cité par le quotidien Denik N, a déclaré avoir lancé son appel dans le contexte de ce qu’il a qualifié des « sentiments
islamophobes » en République tchèque.

Le président tchèque, Milos Zeman, a remporté son deuxième mandat l’an dernier avec une rhétorique fortement anti-musulmane, tandis que le parti
d’extrême droite et anti-migrant, le SPD, compte 22 députés dans un parlement de 200 sièges.

« C’est une question de prévention. Je l’ai dit pour empêcher les fous d’aller dans une mosquée et de faire le mal », a déclaré Leonid Kushnarenko au
quotidien.

« Nous ne soutiendrons pas de tels appels, je ne suis pas d’accord », a déclaré de son côté à Denik N. Muneeb Hassan Alrawi, directeur du Centre des
communautés musulmanes tchèques.

« C’est une fausse route », a-t-il insisté.

La communauté musulmane de Prague a déclaré mardi sur Facebook que « toute déclaration ou tout acte du président Kushnarenko est son activité privée et
ne représente pas l’opinion des musulmans vivant à Prague ou en République tchèque ».

Les musulmans de Prague, qui ont condamné l’attaque de Christchurch samedi, ont également déclaré qu’ils étaient en train de vérifier la façon dont M.
Kushnarenko a été élu à leur tête un mois auparavant.

La population musulmane de la République tchèque, pays de 10,6 millions d’habitants, comptait 3.358 personnes, selon le recensement de 2011, mais des
estimations non officielles évoquent le nombre de 10.000 à 20.000 personnes.

Source : l’AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *