Au moins 100 morts dans le naufrage d’un bac en Irak

Les autorités irakiennes ont décrété un deuil national de trois jours après le naufrage d’un bac à Mossoul qui a fait près de 100 victimes.

Les victimes en majorité des femmes et des enfants, ont péri jeudi dans un naufrage sur le Tigre à Mossoul, en pleine célébration du Nouvel An kurde et de la Fête des Mères.

Selon le ministère de l’Intérieur, 94 personnes ont péri dans le naufrage. Parmi elles 61 femmes, a indiqué le Premier ministre. Les autorités ont fait état de la noyade de 19 enfants et de 55 passagers secourus.

C’est la 3e fois qu’un accident du genre a lieu dans cette partie du territoire irakien après ceux de 2014 et 2017.

Les victimes avaient embarqué à bord d’un bac pour traverser le fleuve en direction de parcs aménagés où les familles avaient organisé un pique-nique à l’occasion du traditionnel Norouz, jour férié en Irak. Mais leur embarcation s’est retournée et a sombré dans les flots, avant d’atteindre le complexe touristique où ils se rendaient.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’accident aurait été causé par la surcharge du bateau et le haut niveau de l’eau, a expliqué un responsable des services de sité à Mossoul.

Sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, le courant semble fort et le niveau de l’eau plus élevé qu’à l’habitude sur ce fleuve qui coupe la ville en deux. Les images montrent des dizaines de personnes flottant ou tentant de surnager autour d’un bac en partie englouti sous les eaux.

Avec l’AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.