Des footballeurs enlevés à Buea dans l’extrême Nord du Cameroun

La crise anglophone vient de faire de nouvelles victimes au Cameroun. Il s’agit d’une quinzaine de joueurs de football qui ont été enlevés sur le chemin de l’entraînement.

 

L’insécurité de plus en plus grandissante dans l’extrême nord du Cameroun où des joueurs ont été pris pour cible par des individus armés non identifiés.

Les joueurs, toujours détenus par leurs ravisseurs ont été kidnappés sur le chemin de l’entraînement après le rapt mardi d’Emmanuel Ndoumbé Bosso, l’entraîneur de Young Sport Academy (Division 1), à Bamenda, au nord-ouest du pays.

Il avait été ensuite relâché le soir même par ses ravisseurs, sans que l’on sache si la rançon de 15 200 € (10 millions de Francs CFA) exigée par ces derniers, a été versée.

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de ce rapt.

Jeudi matin, ce sont cette fois quinze joueurs de l’Université de Buea (sud-ouest), se rendant à une séance d’entraînement en vue des prochains Jeux Universitaires, qui ont été pris pour cibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *