Sanctions américaines contre des responsables congolais pour “corruption”

Le président de la Céni RD Congo, Corneille Nangaa est visé par les sanctions américaines

Le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département du Trésor des États-Unis a pris des sanctions contre trois hauts responsables de la RDC accusés d’avoir enfreint le processus électoral.

 

 

Ces mesures ont été prises en vertu du décret 13413, modifié par le décret 13671, qui autorise les sanctions à la lumière d’actions ou de politiques qui minent les processus ou institutions démocratiques en République Démocratique du Congo (RDC).

Les actions américaines visent Corneille Yobeluo Nangaa, président de la CENI; Norbert Basengezi Katintima, vice-président de la CENI; et Marcellin Basengezi Mukolo, conseiller de haut niveau de la CENI.

Tous les actifs des personnes désignées relevant de la juridiction des États-Unis sont bloqués et il est généralement interdit aux personnes des États-Unis d’effectuer des transactions avec elles.

“Cette action fait suite à la corruption persistante de hauts responsables au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la RDC et de l’ancien gouvernement Kabila dans le but d’empêcher et de retarder la préparation d’élections crédibles et inclusives”, a déclaré Sigal Mandelker, sous-secrétaire au Trésor, chargé du terrorisme et du renseignement financier.

«Nous sommes aux côtés du peuple congolais qui s’est rendu aux urnes le 30 décembre, mais restons préoccupés par un processus électoral défaillant dans lequel, après l’élection présidentielle, la CENI a continué à entraver le processus démocratique et n’a pas réussi à faire en sorte que le vote reflète la volonté du peuple congolais”, fait savoir M. Mandelker.

Les États-Unis continueront à aider ceux qui cherchent à éliminer des allégations de corruption crédibles, mais n’hésiteront à imposer des sanctions aux acteurs reconnus coupables d’entrave à la démocratie en RDC et dans le monde, mais aussi de corruption,” a-t-il conclu.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*