Comores : des incidents signalés à Moroni en attendant les résultats de la présidentielle

Au moins 12 personnes ont été blessées lundi lors de manifestations suivant la compilation des résultats de la présidentielle tenue dimanche 24 mars aux Comores.

12 blessés légers, c’est le bilan des débordements enregistrés lundi aux Comores qui attend les résultats du premier tour de la présidentielle à laquelle prenait part 13 candidats dont le président sortant Azali Assoumani.

Le décompte des suffrages était toujours en cours dans la matinée au siège de l’Assemblée nationale à Moroni, transformée en centre de dépouillement, alors que l’opposition dénonce une fraude massive accusant M. Assoumani de vouloir s’imposer par la force.

Selon le ministre de l’Intérieur Mohamed Daoudou dit « Kiki », les résultats définitifs pourraient intervenir dès mardi.

Lundi, la gendarmerie a dispersé sans ménagement une manifestation de plusieurs candidats au scrutin et d’une centaine de leurs partisans qui défilaient dans les rues de la capitale pour dénoncer un « hold-up » électoral.

Le ministre de l’Intérieur a justifié le recours à la force par la nécessité de maintenir l’ordre public.

« Ces gens veulent installer le désordre dans Moroni, il n’est pas question de les laisser faire. Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour garantir la stabilité et la paix du pays », a-t-il fait savoir.

Comme l’opposition comorienne et la société civile, sur un ton plus diplomatique, les observateurs de l’Union africaine (UA), du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa) et des Forces en attente de l’Afrique de l’Est (EASF) ont déploré des incidents qui selon eux « n’ont pas permis aux électeurs de sortir massivement pour exercer leur droit civique dans la sérénité ».

« La situation (…) empêche de se prononcer de façon objective sur la transparence et la crédibilité du scrutin », ont-ils écrit.

Mais ces remarques sont balayées par le camp présidentiel qui a réagi par la voix du ministre de l’Intérieur.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *