Discrimination : Facebook en justice aux Etats-Unis


Dans un communiqué publié jeudi, le ministère américain du Logement a annoncé une plainte contre le réseau social Facebook pour pratiques discriminatoires.

Dans son communiqué le ministère américain s’offusque de la façon dont le réseau social permet à ses clients de cibler très finement leurs publicités.

Pour le ministre “Facebook viole la loi “en encourageant, en facilitant et en causant de la discrimination en matière de logement à travers la plateforme de publicité de l’entreprise”.

Pourraient être ciblés plus tard, Twitter et de Google qui d’après le Washington Post intéressent le HUD qui examinerait également les pratiques publicitaires des deux géants de l’internet, là aussi pour discrimination au logement.

Toutefois, la plainte contre Facebook intervient après une longue enquête sur les pratiques du réseau social, lancée en août 2018.

Le ministère estime que le système même de ciblage très fin de Facebook contrevient à la loi parce qu’il permet de viser les gens par couleur, origine, religion, statut familial, sexe ou encore handicap.

Le ministère du Logement affirme par ailleurs que la manière dont Facebook utilise les innombrables données personnelles collectées auprès de ses abonnés contrevient également à la législation américaine.

“Facebook discrimine en fonction de qui sont les gens et d’où ils habitent”, accuse Ben Carson, le ministre du Logement.

Selon le ministère, Facebook a permis aux entreprises qui font de la publicité à travers le réseau social “d’exclure les gens classés comme parents, pas nés aux Etats-Unis, pas chrétiens, qui s’intéressent aux accès aux handicapés, à la culture hispanique, ou une vaste palette d’autres intérêts”.

Avec AFP


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*