Boeing esté en justice par les proches d’un passager du vol d’Ethiopian Airlines

Plusieurs pays ont interdit l'exploitation du Boeing 737 Max 8 après le crash le 10 mars du vol ET302 d'Ethiopian Airlines

Boeing est poursuivi en justice par la famille d’un homme décédé dans le crash de l’avion d’Ethiopian Airlines au début du mois.

Ces derniers ont intenté une action en justice contre le constructeur d’avions Boeing devant un tribunal fédéral américain.

Les proches de Jackson Musoni, un citoyen rwandais, estiment que l’avion de ligne 737 Max de Boeing présentait un défaut de conception dans son système automatisé de commandes de vol.

Cette défaillance serait – selon la famille – à l’origine du crash au cours duquel 157 membres d’équipage et passagers ont été tués.

L’ensemble de la flotte du Boeing 737 Max est cloué au sol depuis cet accident : il s’agit du second impliquant un 737 Max en cinq mois.

Boeing n’a pas encore réagi à cette action mais l’avionneur a déjà annoncé des “corrections” du système de contrôle lié aux deux crashs.

Les enquêteurs n’ont pas encore déterminé la cause du crash d’Ethiopian Airlines.

Avec BBCAfrique


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*