Comores : l’UA préoccupée par la violence après la présidentielle

Le président de la Commission de l'Union Africaine (UA) Moussa Faki Mahamat

L’Union Africaine s’est dite vivement préoccupée par les actes de violence et la détérioration du climat sécuritaire aux Comores après la réélection controversée du président Azali Assoumani.

L’UA a réagi par le biais du président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat.

Au moins trois personnes sont mortes jeudi dans des échanges de tirs autour de la principale caserne militaire de Moronni, après l’arrestation de l’ancien colonel Soili-hi Mohamed, arrivé quatrième qui refuse de reconnaître la victoire du président Assoumani et dénonce des fraudes massives du camp présidentiel.

Ces mêmes irrégularités ont été dénoncées par des ONG Comoriennes et de nombreux observateurs étrangers.

Selon M. Faki Mahamat, “toute contestation des résultats doit se faire exclusivement par le recours aux voies légales”.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*