Royaume Uni : 4 personnes attaquées au couteau à Edmonton et Walthamstow

La police britannique est à la recherche d'un homme noir et d'environ 1,80 m soupçonné d'être derrière une série d'attaque au couteau à Londres

Au moins Quatre personnes ont été attaquées au couteau dans différentes “attaques” à Edmonton et à Walthamstow au Royaume Uni.

La police britannique a annoncé qu’elle est à la recherche d’un homme après que quatre personnes aient été poignardées lors d’une série d’attaques dans le nord de Londres ce week-end.

Une femme et trois hommes ont tous été approchés par derrière et poignardés dans le dos alors qu’ils marchaient seuls à Edmonton et à Walthamstow.

La police a déclaré que chaque victime semblait avoir été ” sélectionnée au hasard ” pour qu’elle soit ” seule et vulnérable ” dans les attaques.

Selon la police, il n’y a pour le moment aucune une base islamiste derrière chacune des attaques précisant qu’un homme, soupçonné d’agression sexuelle a été également arrêté. La police a également fait savoir qu’elle continuait d’enquêter pour déterminer s’il est l’auteur de ces agressions.

La première attaque a été perpétrée contre une femme de 45 ans qui a été blessée sur Aberdeen Road à 19h02 GMT samedi. Elle est toujours dans un état critique dans un hôpital de l’est de Londres.

Quatre heures plus tard, c’est un homme qui a été poignardé sur Park Avenue, à 800 mètres de là. Son prononstic vital n’est pas engagé.

Selon la police, une troisième attaque a eu lieu à moins d’un kilomètre de Silver Street. La victime est un homme de 23 ans, retrouvé blessé à la station de métro Seven Sisters vers 4 h 00 locales qui se trouve dans un état critique à l’hôpital.

D’après la police, la dernière attaque au couteau a eu lieu à 09:42 à Brettenham Road à Walthamstow et la victime, un homme, a été transportée à l’hôpital avec d’importantes blessures.

Les enquêteurs ont indiqué qu’ils cherchaient un homme noir d’environ 1,80 m et portant des vêtements foncés.

Des agents supplémentaires ont été déployés dans la rue pour assurer la sécurité de la population, a déclaré un porte-parole.

Selon l’inspecteur Stuart Smillie  “La police considère les incidents comme potentiellement liés. Les quatre victimes proviennent de milieux différents et semblent avoir été choisies au hasard parce qu’elles sont seules et vulnérables. Il s’est approché par derrière sans prévenir”.

“Nous travaillons sur l’hypothèse que le suspect célibataire a agit seul et que des problèmes de santé mentale peuvent être un facteur,” a précisé M. Smillie


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*