Le Burundi invité à annuler la suspension de la BBC et de la VOA dans le pays

Le département d’État américain a demandé mardi au Burundi d’annuler sa décision de suspendre la Voix de l’Amérique, financée par les États-Unis et
d’interdire la BBC.

Le département américain a également demandé aux autorités de Bujumbura de permettre aux journalistes de travailler librement à l’approche des élections
en 2020.

« Cette décision soulève de sérieuses inquiétudes quant à la liberté d’expression consacrée par l’article 31 de la Constitution du Burundi, ainsi qu’aux
obligations du Burundi en matière de droits de l’homme « , a déclaré le porte-parole du département d’État Robert Palladino.

Et d’ajouter « Nous invitons le gouvernement à annuler sa décision et exhortons les autorités Burundaises à permettre à tous les journalistes de
travailler dans un environnement exempt d’intimidation « .

Les deux radiodiffuseurs ont été suspendus, initialement pour six mois, en mai de l’année dernière, à l’approche d’un référendum qui, selon
l’opposition, visait à permettre au président Pierre Nkurunziza de se maintenir au pouvoir.

En 2015, des violences après la candidature contestée du président burundais et la répression sanglante des manifestations de sa réélection controversée
avaient fait des centaines de morts et un demi-million de déplacés.

Le référendum de mai dernier approuvé à une écrasante majorité pourrait aux dires des opposants permettre au président de rester au pouvoir jusqu’en
2034.

Avec Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *