Maurice : La BAD soutient la réhabilitation des centrales électriques du pays

La Banque africaine de développement a assisté plusieurs pays à renforcer la fourniture en électricité

Grâce à un soutien financier de la Banque africaine de développement (BAD) Maurice a amélioré la production d’énergie et la qualité de l’air dans le pays.

La rénovation de l’ancienne centrale électrique de Saint Louis a apporté une bouffée d’air frais à ceux qui travaillent et vivent dans le nord-ouest de l’île Maurice. Celle-ci a permis de remédier aux pénuries d’électricité, grâce à l’aide financière de la Banque africaine de développement.

Pendant des années, cette centrale électrique, la principale centrale de production d’électricité du pays, située à la périphérie sud de Camp Chapelon, a inondé les 1 500 habitants et les 2 000 travailleurs de la ville des bruits assourdissants et a pollué l’air, entraînant des problèmes de santé.

Grâce à cette rénovation qui a permis d’améliorer la hauteur de la cheminée et d’installer de nouveaux moteurs, la qualité de l’air s’est considérablement améliorée. Un mur antibruit a également été construit à côté de l’usine pour réduire le bruit, et l’usine produit de l’électricité plus fiable avec de moins en moins d’émissions provenant des groupes électrogènes et de ses auxiliaires.

Au moins 36 % de la population (479 111 personnes) de Maurice a bénéficié du prêt de 116,7 millions de dollars accordé par la Banque africaine de développement en 2015 à la Central Electricity Board (CEB), la compagnie publique d’électricité pour effectuer ces travaux de rénovation.

Le rénovation de la centrale de Saint-Louis a permis d’augmenter la réserve énergétique existante du pays de 42 MW et de combler le déficit causé par la demande croissante. Maurice a augmenté sa puissance installée de 634 MW en 2013 à 847,44 MW fin 2018.

Ses industries, ses microentreprises et ses entreprises ont cessé de souffrir du manque de fiabilité de l’approvisionnement en électricité, dynamisant ainsi les activités économiques et contribuant à la croissance économique du pays.

Avec la BAD


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*